Selon le type de dalles ou de pavés, les techniques suivantes peuvent être envisagées:

 

Sur fondation drainante

 

Sur chape armée avec couche de désolidarisation

 

Sur lit de sable stabilisé

 

 

1. Pose sur chape armée désolidarisée du support:
Cette technique de pose comporte les étapes suivantes:
• Pose d’une feuille de désolidarisation drainante entre la chape et son support. Cette feuille permet à la chape de se déformer plus librement sous l’influence des sollicitations thermiques, les mouvements pouvant dès lors être absorbés par les joints de dilatation subdivisant la surface carrelée.
• Mise en oeuvre d’une chape avec incorporation d’un treillis de renforcement (un treillis
soudé de 50 x 50 x 2 mm), afin d’en améliorer la résistance en traction et limiter, par
conséquent, les risques de fissuration lors de la rétraction qui accompagne toute baisse de
température. Pour information, une composition courante est de +/- 280 kg de ciment par m³
de sable gros 0/6,3 mm, c’est-à-dire 50 kg de ciment pour deux brouettes de 80 à 90 l de sable.
• Pose du revêtement.

 

2. Pose traditionnelle:
La pose traditionnelle sur un lit de sable stabilisé sera généralement appliquée pour la mise en oeuvre de dalles de grand format et donc plus lourdes. Les compositions sont de 150 kg de ciment par m³ de sable gros (m = 0,9 à 2,5) pour la sous-couche de sable stabilisé et de 300 kg de ciment par m³ de sable moyen (m = 0,7 à 1,7) pour le mortier de pose.

Remarques:
• Quelle que soit la technique de pose adoptée, il importe que les dalles soient posées de
manière à éviter toute occlusion d’air entre les dallages et le mortier ou la chape.
• L’appareillage retenu sera à joints droits et on choisira des dalles d’épaisseur suffisante dont les dimensions (largeur, longueur) ne sont pas excessives.
• Les joints larges permettent d’absorber plus facilement les mouvements du revêtement.

 

3. Pose sur lit de sable:
C’est la technique de pose généralement adoptée pour la pose des pavés de minimum 5 cm
d’épaisseur. Ces derniers sont posés sur un lit de sable rude de 2 à 4 cm d’épaisseur, correctement damé (auquel on ajoute 50 kg de ciment par m³). La pose se fait à joints très minces d’environ 2 mm de largeur, au sein desquels on chasse du sable fin (généralement blanc) par brossage. En outre le drainage du lit de sable doit être correctement assuré.

 

Au mortier

Mélange de:

• Sable blanc de classe 0-2 mm, exempt d’impuretés
• Ciment blanc dans un rapport de 300 kg de ciment par m³ de sable

Pour les dalles d’un format inférieur à 40x40 cm, l’épaisseur du mortier sera de 15 à 20 mm;
au-delà elle variera de 25 à 40 mm selon l’épaisseur des dalles.

 

Mortier de jointoiment

 La composition dépend de la largeur du joint:

Largeur en mm                                   Composition
< 1,5 mm                                            ciment pur
1,5 à 2 mm                                          3 unités de ciment pour 1 unité de sable fin
2 à 10 mm                                           1 unité de ciment pour 1 unité de sable fin

Retour à l'accueil